Quand le perfectionnisme vous bloque – L’EFT à la rescousse – 2ème partie

 

 

 

 Perfectionnisme et Procrastination riment souvent ensemble et c’est bien compréhensible.

Lorsqu’on se met la barre très haut, l’objectif est difficile, voire impossible, à atteindre surtout si la confiance en soi n’est pas suffisamment forte.

C’est aussi un facteur de stress important qui peut grandement nuire à l’épanouissement.

 

Dans cet article je vais vous proposer 2 pratiques pour commencer à lâcher un peu de lest !

Nous allons commencer par un petit exercice très révélateur proposé par Rhonda Byrne dans son livre “La Magie” qui consiste à choisir une erreur que vous avez commise dans le passé et pour laquelle vous vous sentez encore coupable. Cela peut être quelque chose en lien avec une situation, une autre personne ou bien vous-même.

Prenez un papier et faîtes une liste de 10 choses positives que vous a apportées cette erreur.

Que vous a-t-elle apprise ?

Quelles sont les choses positives qui ont découlé de cette erreur. 

Ce vous paraîtra peut être difficile mais prenez cela un peu comme un jeu et faîtes juste du mieux que vous pouvez avec l’intention de découvrir quelque chose de nouveau. Vous pourrez bien être surpris de voir qu’une erreur n’est pas une faute mais une source d’expérience, de prise de conscience et donc d’évolution.

 

 

Maintenant en avant pour votre pratique d’EFT.

 

Installez vous confortablement, avec à côté de vous un grand verre d’eau.

Pour savoir  où vous vous situez, pensez à une erreur que vous avez faîtes ou un projet que vous n’avez pas réussi à mener à bien et dites vous « j’ai fait de mon mieux ». Ecoutez votre dialogue interne : y a t’il une voix à l’intérieur de vous qui vous dit : « non, tu auras dû faire mieux ».

Si on vous dit : « Tout le monde fait des erreurs : cela permet d’apprendre et de rectifier ce qui n’a pas marché », comment réagit cette voix à l’intérieur de vous ?

Qui dans votre famille, entourage vous a fait croire qu’il fallait être parfait, ne jamais faillir?

Est-ce que vos parents étaient très exigeants avec vous et vous critiquaient souvent, trouvant que vous n’aviez pas été suffisamment bien faits pour atteindre leurs critères?

Parfois l’enfant a l’impression que c’est par ses actions qu’il peut obtenir l’approbation et l’amour de ses parents. Etait-ce votre cas?

Quel était le discours de votre famille sur le fait de ne pas réussir quelque chose ?

Aviez-vous droit à l’erreur ?

Vous a-t-on expliqué que faire des erreurs fait partie du processus d’apprentissage ?

Les racines de ce perfectionnisme qui vous paralyse et vous enferme se trouvent dans votre passé.

Laissez remonter des souvenirs où vous avez été critiqué, ou vous vous êtes senti rejeté parce que ce que vous avez fait avait été jugé comme insuffisant.

Soyez le plus spécifique possible : par exemple : le jour où mon père m’a donné une claque parce que j’avais eu une mauvaise note en math.

Un souvenir peut en amener un autre : notez les et utilisez l’EFT régulièrement sur les différents souvenirs et aspects liés à ces évènements du passé.  

Un schéma bien ancré de perfectionnisme nécessite en général de la persévérance pour traiter l’ensemble des racines à l’origine de ce comportement.

 

Toutefois si vous avez un passé douloureux et traumatique je vous conseille de vous faire accompagner, au moins pour quelques séances, par un thérapeute praticien en EFT ou autre technique de psycho-énergétique. De votre côté vous pourrez accélèrerez vos progrès en pratiquant régulièrement l’EFT entre les séances dès qu’une émotion difficile se présentera dans votre quotidien.

 

Pour vous aider à introduire l’EFT dans votre vie sans que l’attente du moment parfait vous empêche de faire quelques rondes d’EFT il peut être judicieux de décider tout simplement de faire 5 minutes d’EFT tous les matins au lever ou tous les soirs avant de vous coucher.

 

D’autre part, les perfectionnistes ont une difficulté supplémentaire quand il s’agit  d’utiliser l’EFT sur eux même car ils ont peur de ne pas trouver la cible exacte, les mots parfaits … et là aussi cette exigence de perfection les bloque.

 

C’est pourquoi,  je vais vous proposer maintenant un petit protocole sur la peur de ne pas « faire comme il faut » pour vous aider à commencer à utiliser l’EFT.

Pour commencer fermez les yeux et portez votre attention à l’intérieur de vous : comment vous vous sentez à l’idée de faire cette ronde EFT.

Quelle émotion ressentez-vous ?

Quelle sensation dans le corps ?

Qu’est ce que vous vous dîtes sur vous ?

Lorsque vous êtes connecté à cette émotion, à cette sensation corporelle, à cette croyance sur vous même est-ce que cela fait remonter un souvenir, une image à la mémoire. 

Sur une échelle de 0 à 10 à combien évaluez l’intensité de cet état désagréable ressentie : 0 = aucun 10 : on ne peut pas faire pire.

 

Si vous ne connaissez pas les points d’EFT voici une fiche récapitulative de tous les points. 

 

Point Karaté :

Même si je ne veux pas me tromper et que rien que l’idée de commencer à faire de l’EFT me stresse, je choisis de me donner la permission d’en faire l’expérience

Même si je pense que je dois parfaitement maîtriser l’art de faire de l’EFT avant de commencer je choisis de m’autoriser à me lancer quoiqu’il en soit.

Même si j’ai peur de ne pas faire comme il faut et que je ne supporte pas de faire des erreurs, je m’ouvre à la possibilité d’en faire l’expérience et de m’accepter quelque soit le résultat.

Sommet du crâne: J’ai peur de ne pas faire comme il faut

Début du sourcil : ça me bloque et m’empêche de démarrer

Coin de l’oeil: j’ai peur de ne pas trouver les mots justes

Sous l’oeil: de ne pas stimuler le point exact

Sous le nez: si je ne fais pas parfaitement ça ne va pas marcher

Menton: et comme je ne maîtrise pas cette technique

Clavicule: je ferai mieux d’attendre d’avoir acquis une certaine expertise 

Sous le bras: mieux vaut ne rien faire plutôt que de mal faire

Sous le sein: en même temps si je ne fais rien je m’empêche de recevoir les bénéfices possibles

Pouce: et si je me lançais tout de même

Index: sans attente particulière

Majeur : et si je commençais à m’accepter comme je suis 

Annulaire : et accepter que c’est OK de faire des erreurs.

Point Karaté : que cela fait partie de l’expérience de la vie

Point de gamme : et permet même de s’améliorer

Sommet de la tête : En fait, je pourrais même me féliciter d’avoir oser m’y mettre !

 

Faite une pause, prenez une grande inspiration, buvez de l’eau.

Comment vous sentez vous ? Regarder le chiffre que vous aviez noté pour évaluer votre niveau de désagrément.

Vous venez de faire l’expérience d’une ronde d’EFT.

Pour arriver à une transformation complète de l’émotion de départ, en général, on a besoin de faire plusieurs rondes en faisant de petites pauses entre pour évaluer les changements.

 

On continue :

Point Karaté :

Même si je me bloque moi même en voulant trop bien faire je m’ouvre à la possibilité de m’aimer et de m’accepter complètement comme je suis.

Même si je veux tellement atteindre la perfection que cela me stresse énormément, que j’en ai des tensions dans le corps et que je me dis que je n’y arriverai jamais, je choisis de lâcher toutes ces attentes irréalistes et juste de faire du mieux que je peux.

Même si je ne me sens pas à la hauteur devant mes exigences de perfection, que je me juge très durement et que la peur de mal faire me paralyse dans mes actions je m’ouvre à la possibilité de changer ma vision des choses et de percevoir que les erreurs offrent en fait des possibilités de compréhension, d’amélioration et d’évolution.

Dessus de la tête : Je dois absolument être parfait(e)

 Début des sourcils : Je dois réussir parfaitement du premier coup

 Coin de l’œil : Le problème c’est que je ne me sens pas capable d’atteindre cette perfection

 Sous l’œil : Alors je n’ai même plus la force d’essayer

 Sous le nez : Je me sens coupable de ne pas arriver à m’y mettre

 Clavicule : j’ai tellement peur de faire des erreurs

 Sous le bras : De ne pas être à la hauteur

 Sous le sein : c’est trop risqué de faire des erreurs

 Pouce : c’est un peu comme si ma valeur dépendait de ma parfaite réussite

 Index : d’ailleurs dans ma famille l’échec n’était pas acceptable

 Majeur: je me sentais rejeté par mes parents quand je me trompais

 Annulaire: comme si l’amour dépendait de mes accomplissements.

 Point Karaté : je ne veux pas risquer la critique

 Point de gamme : je ne veux pas risquer le rejet

 Dessus de la tête: je n’ai pas le droit à l’erreur

 Début des sourcils: et si j’étais plus indulgent(e) avec moi même

 Coin de l’oeil: et si je m’ouvrais à la possibilité de voir mes erreurs comme des apprentissages

 Sous l’oeil : et si je me détendais et tentait l’expérience sans avoir d’attente

 Sous le nez: le fait est que la perfection n’existe pas

 Menton: alors pourquoi viser l’impossible

 Clavicules : Et si j’acceptais d’y aller pas à pas

 Sous le bras : De m’améliorer petit à petit

 Sous le sein : De m’encourager

 Pouce : De me féliciter pour ce que j’accomplis

 Index : d’être fier(e) de moi

 Majeur : je choisis d’oser agir

 Annulaire : sans peur du résultat

 Point karaté : en faisant du mieux possible

 Point de gamme : et en m’acceptant comme je suis

 

Prenez une grande respiration profonde, buvez de l’eau.

Maintenant quand vous pensez à une tâche que vous repoussez par peur de ne pas réussir, comment vous sentez-vous.

Refaites ces 2 petites sessions aussi souvent que nécessaire.

 

 

 

 

Je vous conseille  dans un deuxième  temps de revenir au souvenir ou à l’image spécifique qui a pu remonter durant le questionnement proposé au début de cet article et de faire une ou plusieurs rondes sur tout ce que vous ressentez, tout ce que vous avez envie de dire. Si cela vous bloque d’avoir à trouver les points restez juste connecter à votre image, sensation, souvenir, émotion et faites la ronde en stimulant les points.

 

J’ai une bonne nouvelle pour vous, les phrases utilisées en EFT consistent tout simplement à dire ce que vous ressentez à l’intérieur : il suffit d’être sincère et vous aurez automatiquement les mots justes.

 

Si vous hésitez encore : mettez vous devant une glace et dites à votre reflet  tout ce que vous pensez de vous tout en stimulant les points et comment cela vous fait sentir, quelles sensations vous avez dans le corps en disant tout cela. C’est un dialogue avec vous même, avec cette partie de vous qui veut être parfaite et qui se met en situation d’échec en mettant la barre beaucoup trop haut.

 

Ne censurez rien, dites tout ce que vous avez sur le cœur et vous verrez la différence.

 

Persévérez, allez y pas à pas, vous êtes en route vers plus de paix intérieure et vers l’acceptation de vous même tel(le) que vous êtes.

 

Et j’ai un secret à vous dire : vous êtes parfait(e) comme vous êtes avec ce que vous nommez vos « imperfections » qui font partie de notre nature humaine.

 

Alors détendez vous, aimez vous et … faîtes de l’EFT régulièrement !

 

Si vous avez envie d’être guidé(e) pour aller plus loin,  j’ai une solution pour vous. C’est par ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *