Les symboles: langage de l’inconscient

 

 

 

La notion d’inconscient a été largement développée par Freud et le psychiatre et psychologue suisse Carl Gustav Jung. Jung  a apporté une immense et très riche contribution  à l’étude de la psyché et du langage de l’inconscient qui s’exprime par symboles, notamment dans les rêves.

 

Le dernier livre réalisé par Jung en collaboration avec ses plus proches collaborateurs (« L’homme et ses symboles ») a été mis en oeuvre suite à un rêve que fit Jung lui indiquant de transmettre le résultat de ses recherches non plus auprès de ses pairs mais d’un auditoire plus large. Dans ce livre il insiste sur le fait que l’homme ne peut s’accomplir que s’il a une connaissance de sa vie inconsciente, par l’intermédiaire des symboles contenus dans les rêves.

 

 

Mais qu’est-ce qu’un symbole ? 

Voici la définition de Jung : « Ce que nous appelons symbole est un terme, un nom ou une image qui, même lorsqu’ils nous sont familiers dans la vie quotidienne, possèdent néanmoins des implications, qui s’ajoutent à leur signification conventionnelle et évidente. Le symbole implique quelque chose de vague, d’inconnu, ou de caché pour nous.»   «… un mot ou une image sont symboliques lorsqu’ils impliquent quelque chose de plus que leur sens évident et immédiat. Ce mot ou cette image, ont un aspect “inconscient” plus vaste, qui n’est jamais défini avec précision, ni pleinement expliqué. 

 

La fameuse phrase de Descartes : « Je pense donc je suis » limitait l’être humain à son mental, sa partie consciente or il est maintenant reconnu que l’être humain fonctionne à hauteur de seulement 5%  à partir de son mental conscient et donc que l’inconscient régit 95% de notre fonctionnement. Il est donc tout particulièrement utile et intéressant de puiser dans les ressources de cette partie immergée de notre iceberg personnel.

 

 

L’exploration des symboles est largement utilisée en thérapie : que ce soit dans l’étude des rêves, dans l’art thérapie où les couleurs, les formes, les représentations dessinées spontanément sont autant d’éléments symboliques qui nous éclairent sur les profondeurs de nous-même, la sophrologie et toute démarche thérapeutique favorisant un état nous permettant un accès à cette partie cachée de nous.

 

L’étude de l’astrologie, de la numérologie, des tarots entre autres se base également sur une lecture symbolique.

 

Les symboles nous ouvrent à une dimension immensément vaste  et, notamment dans un cadre thérapeutique, nous donnent accès à une source de transformation très profonde.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *