Le pouvoir des mots

 

 

 

Chaque parole émise, chaque mot écrit a une signature vibratoire émettant des ondes bien spécifiques dans le champ énergétique de l’univers.

 

Ce pouvoir créateur dont nous sommes porteurs nous donne une grande responsabilité non seulement vis-à-vis de nous-même et de notre vie mais plus largement du monde qui nous entoure.

 

Lorsque nous parlons ou que nous écrivons, nous utilisons des mots pour véhiculer une pensée, une émotion, une information.

 

Ces mots, ces paroles pour communiquer à une  personne ou à un groupe de personnes ce que nous pensons et ressentons sont porteurs d’une énergie très spécifique. 

 

Que ce soit lorsque nous nous parlons à nos enfants, à notre conjoint, à nos parents, à nos amis, à nos collègues, à nos clients, à un large public ou à nous même notre discours émet des vibrations tout comme une note de musique crée une onde vibratoire.

 

 

Nos paroles et nos mots sont comme les notes de musique qui lorsqu’elles sont assemblées peuvent créer aussi bien une symphonie magnifique qui touche les cœurs qu’une cacophonie indescriptible qui nous porte sur les nerfs et nous donne mal à la tête.

 

Les travaux du Dr Masaru Emoto sur la mémoire de l’eau sont passionnants et ont l’avantage de révéler visuellement les qualités vibratoires de différents mots et morceaux de musique. 

 

Une de ses expériences consistait à poser des fioles remplies d’eau sur différents mots ou phrases et à en exposer d’autres à divers morceaux de musique puis à congeler l’eau après un certain temps d’exposition.  

 

Dans son livre « Les messages cachés de l’eau » on trouve de nombreuses photos des cristaux d’eau qui révèlent de façon spectaculaire l’impact que l’énergie véhiculée par les mots et la musique a sur la forme des cristaux.

 

 

Lorsque nous devenons conscients de l’impact énergétique de nos paroles, nous pouvons alors devenir des compositeurs capables d’offrir au monde une musique inspirante. 

Si nous restons inconscients du pouvoir des mots, nous risquons de créer la discorde et la dysharmonie aussi bien dans notre vie que dans la vie des autres.

Bien souvent, surtout lorsque nous sommes sous le coup d’une émotion forte,  nous parlons sans choisir nos mots, les laissant sortir impulsivement sans nous préoccuper de l’impact qu’ils ont sur l’autre, sur nous-même et sur le monde en général.

Une façon amusante d’augmenter votre sensibilité au pouvoir des mots est simplement d’énumérer vos mots préférés et de remarquer leur impact énergétique.

Vous pouvez les écrire et les regarder ou alors les dire à voix haute, en étant à l’écoute de ce qui se passe dans votre corps et autour de vous.

 

J’ai moi même fait cette expérience de nombreuses fois, notamment après avoir repéré que depuis mon enfance mon discours intérieur contenait beaucoup « il faut », « je dois ». 

 

En portant mon attention sur les réactions de mon corps et mon ressenti lorsque je me dis ces mots, tout mon corps se crispe et j’ai même l’impression d’avoir du mal à respirer.

 

 Par contre, lorsque je dis des mots comme liberté, joie, bienveillance etc.. ma cage thoracique s’ouvre et un sourire me vient spontanément aux lèvres. 

 

 Essayez ! L’expérience vaut mieux qu’un long discours. Vous sentirez dans votre corps l’impact des mots et prendrez ainsi conscience de l’importance d’avoir une attitude responsable vis à vis dans notre communication.

 

 

C’est un peu comme si vous appreniez à jouer d’un instrument de musique en étant attentif aux sons que vous produisez. Vous prenez conscience que vous êtes à la fois le compositeur de votre vie et l’artiste virtuose qui fait profiter son audience de la beauté et l’harmonie qui morceau qu’il joue.

 

Soyons clair, je ne prône surtout pas le déni ni de vos émotions ou pensées dites « négatives ». Elles ont leur raison d’être mais, par contre, nous avons tous la possibilité de sortir du cercle vicieux dans lequel elles peuvent nous entraîner.  C’est important de les reconnaître, de les accueillir sans pour autant s’en nourrir en les ressassant ce qui ne fait les amplifier et les diffuser.

 

Vous allez certainement me dire « c’est plus facile à dire qu’à faire » ! Je suis bien d’accord avec vous ! 

 

Tout musicien vous dira qu’avant de maîtriser son instrument de nombreuses heures de pratique et de répétition sont nécessaires. 

 

De même, pour arriver à une maîtrise de notre communication interne et externe, c’est une pratique de vie, et la persévérance est de mise … mais le jeu en vaut la chandelle car vous devenez de véritables créateurs de votre vie!

 

2 Commentaires

  1. Martine marie EHRHARD

    Hello Myriam ! merci pour ce bel article sur le pouvoir des mots !

    Je suis d’ autant plus ”impactée” que je me suis souvent mise dans des situations difficiles, en particulier en famille, car je disais tout haut….ce qu’il aurait fallu ne même pas penser!!!!

    Cela me porte encore préjudice, quand, 15 ans plus tard, mes enfants ”ressortent ” des paroles que je reconnais inacceptables….

    J’ en suis arrivée à éviter certains contacts, par crainte de dire ; ce qui sort de ma bouche, c’est comme si ce n’était pas moi!!!!

    Et il arrive que l’ on me rapporte ”mes dires ” et que je sois étonnée ….c’est comme si c’était tout déformé !

    je ne sais plus que penser…

    Réponse
    • Myriam

      Merci beaucoup Martine pour ce commentaire courageux qui, je pense, va “parler” à de nombreuses personnes. Souvent les mots nous échappent et dépassent notre pensée lorsqu’on est sous le coup d’une émotion forte. Les “problématiques de communication” sont souvent liées à des émotions que l’on n’arrive pas à gérer, à accepter ou même qu’on ne reconnaît pas et ça déborde (ce n’est pas pour rien qu’en énergétique on associe les émotions à l’élément Eau!). L’éducation “traditionnelle” n’incite pas à être à l’aise avec ses émotions et à bien les gérer. Mon point de vue est qu’apprendre à entendre nos émotions, à les reconnaître, les accepter et à les “digérer” pour qu’elles ne restent pas figées en nous est essentiel pour notre bien-être. On peut alors communiquer notre ressenti de façon plus juste, respectueuse tout en étant authentique ce qui permet d’être mieux “entendu” par les autres. Lorsque l’émotion déborde le mieux est d’aller s’isoler quelques temps et d’aller se faire une petite séance d’EFT ni vu ni connu. D’autres personnes préfèrent écrire une lettre qu’elles n’enverront pas ou se tenir devant un miroir et dire tout ce qu’on a à dire à l’autre. C’est un vaste sujet et un chemin d’évolution pour nous tous!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *