30 caractéristiques d’un empathe

 

 

Nous avons vu ensemble dans mon article précédent qu’une personne empathique (empathe) est quelqu’un qui est affecté par les énergies des autres et qui a une capacité innée à ressentir et à percevoir les énergies qui l’entourent. 

 

Ainsi, si vous êtes empathe, votre vie est inconsciemment influencée par les désirs, les pensées et les humeurs des autres.

 

Etre empathe va bien au-delà du fait d’être sensible et ne se limite pas au ressenti des émotions de l’entourage.  

 

De nombreux empathes peuvent percevoir les sensibilités physiques et les pulsions spirituelles de même que les motivations et les intentions des autres.

 

Vous êtes empathe ou vous ne l’êtes pas. Ce n’est pas quelque chose qui s’apprend car cela va au-delà de ce que l’on nomme communément empathie qui, elle, est une qualité d’être qu’on peut développer.

 

L’empathe ne choisit pas cette caractéristique. Une bonne partie de sa vie il fait avec tant bien que mal et c’est souvent une grande souffrance. C’est lorsqu’il prend conscience de cette spécificité qu’il peut alors vivre cette caractéristique de façon plus harmonieuse.

 

La problématique principale de l’empathe est que non seulement il ressent les émotions et l’énergie des autres mais très souvent il les absorbe et elles deviennent siennes s’il n’est pas vigilant.

 

Ainsi, de nombreux empathes souffrent de fatigue chronique, d’allergies et d’intolérance alimentaires, de douleurs chroniques, de fibromyalgie et toutes sortes de maux qui laissent les médecins perplexes.

 

Naître empathe n’est pas facile car on est plus vulnérable, et on sent très vite qu’on est différent de la norme. Tout enfant a besoin d’être aimé et accepté et pour ce faire l’empathe aura tendance à cacher sa différence et amasser les miasmes de son entourage sans rien dire. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’entourage de l’enfant est dysharmonieux et s’il subit des traumas.  

 

Il est essentiel pour un empathe d’exprimer ses émotions, ses sentiments. Exprimer signifie faire sortir et pour son bien-être c’est indispensable de ne pas stocker ce fatras indissociable où il ne sait pas reconnaître la différence entre ce qui lui appartient et ce qu’il a capté du monde extérieur.

 

Tout comme une cocotte minute sans soupape explose, un empathe qui garde à l’intérieur de lui toutes ses ressentis peut se retrouver avec des problèmes de santé et une instabilité émotionnelle et mentale.

 

L’expression est donc vitale pour un empathe. De même lorsqu’il se sent mal de se poser la question : est-ce que cela m’appartient ? Cela lui permet d’arriver à un niveau plus profond de compréhension et d’utiliser sa capacité à pacifier ce qui est en jeu.

 

Les moyens d’expression de l’empathes sont très variés. Souvent les empathes sont très créatifs et ont une forte imagination. Ils peuvent être de passionnants « raconteurs d’histoires ». De nombreux empathes sont écrivains, conteurs ou poètes. Ils ont souvent un côté tendre et romantique.

 

Ils peuvent être d’excellents acteurs car ils ont cette capacité à capter l’énergie de leur personnage.

 

La musique est une autre façon pour eux de s’exprimer et de se ressourcer. Leur choix musicaux sont en général très variés.

 

De même la danse, le mouvement, sont des moyens d’expression qui peuvent leur convenir.

 

Comment savoir si vous êtes un/une empathe ?

 

Christel Broederlow est une empathe qui a dédié plus de 20 ans de sa vie à la recherche sur ce sujet. Elle a répertoriée 30 caractéristiques qui peuvent vous aider à déterminer si vous faîtes partie de cette catégorie de personnes.

 

 

Les 30 caractéristiques principales d’un empathe

 

Une connaissance intuitive. Les empathes savent des choses sans les avoir apprises, sans qu’on leur ait donné l’information. Selon Christel Broederlow cela va au delà de l’intuition. Plus ils en sont conscient plus ce don se renforce.

1. Intolérance à la foule. Les lieux bondés les déstabilisent et les fatiguent car ils sont bombardés par toutes les émotions et énergiesenvironnantes.

2. Les émotions des autres deviennent leurs. Certains captent principalement les émotions des personnes de leur entourage tandis que d’autres peuvent également ressentir les émotions de quelqu’un à l’autre bout de la planète.

3. Intolérance à la violence et à la cruauté. Très souvent ils choisissent de ne plus regarder la télévision ou de lire les journaux pour éviter d’êtresubmergés.

4. Un radar à mensonge d’une efficacité redoutable. Si un ami ou un proche leur ment ils le sentent. Certains choisissent de ne pas y prêter attention car cela les blesse. De la même façon si quelqu’un leur dit le contraire de ce qu’il pense ils sentiront cette contradiction.

5. Développer les mêmes symptômes physiques qu’un proche (rhume, douleurs).

6. Souffrir de problèmes digestifs et de douleurs au bas du dos. Le chrakra du plexus solaire est situé au centre de l’abdomen et régit le système digestif. C’est aussi un chakra très lié aux émotions (qui doivent aussi être digérées). C’est très souvent à ce niveau qu’on ressent l’émotion et pour les empathes c’est fréquemment là qu’ils stockent les émotions des autres. A la longue cela affaiblit leur système digestif. Les douleurs du bas du dos peuvent résulter du manque d’ancrage, ce qui est très fréquent chez les empathes s’ils n’y prennent pas garde.

7. Ils repérent très rapidement les opprimés, les personnes en souffrance, les victimes de harcèlement. Ils ressentent pour elles une grande compassion et ledésir de les aider.

8. Les gens se confient à eux spontanément. Les autres (même de parfaits inconnus)  se déchargent de leur problème, de leurs soucis sur eux. Cela leur fait du bien mais l’empathe doit faire attention à ne pas devenir une poubelle émotionnelle car s’il n’y prend garde il « pollue » son système énergétique et porte sur ses épaules les malheurs des autres.

9. Fatigue chronique. Les empathes sont souvent vidés de leur énergie, soit parce qu’ils sont entourés de « vampires énergétiques » dont ils sont des proies faciles, soit tout simplement par ce qu’ils portent les émotions des autres et c’est un poids trop lourd.

10. Problème d’addiction: Alcool, drogue, nourriture, internet etc sont pour certains empathes une stratégie pour se protéger du monde extérieur.

11. Attirance pour les soins holistiques, les médecines alternatives et les questions métaphysiques. Les empathes ont une disposition naturelle à aider età soigner et sont souvent d’excellents thérapeutes, énergéticiens ou médecins. Par contre, il est indispensable qu’ils prennent conscience de leur spécificité d’empathe pour ne pas porter le bagage émotionnel et énergétique de leurs clients. Le surnaturel est quelque chose qui en général les attire et qui leur paraît en fait tout à fait naturel. Ils ont facilement accès à ces mondes parallèles.

12. Grande créativité. Toute activité qui leur permet de donner libre court à leur imagination leur sera bénéfique.

13. Amour de la nature et des animaux. Souvent les empathes sont entourés d’ animaux domestiques. Se ressourcer dans la nature est essentiel pour leur équilibre.

14. Besoin de solitude. Des moments de silence et de solitude sont essentiels pour leur équilibre.

16. Ils s’ennuient ou sont facilement distraits si ce qu’ils entreprennent n’est pas suffisamment intéressants. Les enfants empathes ont souvent des problèmes d’inattention si leurs enseignants n’arrivent pas à les captiver. On trouvera sur leur bulletin scolaire : rêve pendant les cours ou dessine au lieu d’écouter le professeur !

17. Difficulté à s’impliquer dans des activités qui ne les intéressent pas. Ils ont alors l’impression de vivre un mensonge.  Forcer un enfant à faire ce qu’il n’aime pas en le culpabilisant ou en le traitant de paresseux ne sert qu’à le rendre malheureux.

18. Recherche de vérité et d’authenticité. C’est d’autant plus vrai quand un empathe prend conscience de sa spécificité.

19. Recherche de réponses et de connaissance. Ils s’appliqueront à trouver des explications et des confirmations à leur connaissance intuitive. L’inconvénient de ce trait de caractère est qu’ils peuvent se retrouver submergés par trop d’informations diverses. Il leur faudra à un moment donné faire un tri dans tout cela.

20. Amour de l’aventure, des voyages, de liberté. Ce sont des esprits libres.

21. Ils détestent le désordre car ils sentent dans leur corps les blocages énergétiques que cela entraîne.

22. Ce sont des rêveurs. Ils peuvent passer des heures les yeux dans le vague, dans leur monde.

23. Ils se sentent emprisonnés par la routine, les règles, les tentatives de contrôle des autres. Ils doivent trouver dans leur vie des espaces de liberté. Pour accepter les règles ils ont besoin d’en reconnaître le sens et l’utilité pour eux comme pour les autres.

24. Tendance à être en surpoids même sans excès alimentaire. Ce surpoids est souvent une forme de protection inconsciente pour empêcher les énergies “négatives” qui les entourent d’avoir autant d’impact sur eux.

25. Grande écoute. Leur intérêt pour les autres est sincère et bienveillant. Par contre, en général, un empathe ne parle pas beaucoup de lui sauf lorsqu’il se sent vraiment en confiance.

26. Intolérance au narcissisme et à l’egocentrisme. Bien que naturellement bienveillants et tolérants,  ils ont beaucoup de difficulté avec les personnes exagérément narcissiques qui refusent de considérer les sentiments et le point de vue de l’autre. C’est quelque chose qu’ils n’arrivent ni à comprendre, ni à accepter.

27. Ressentent l’humeur collective. Même lorsqu’un empathe travaille les jours fériés il ressentira l’humeur joyeuse et détendue des vendredis soirs et des jours fériés et la lourdeur des dimanches soirs et des lundis matin.

 28. Réticence à acheter d’occasion. En général les empathes préfèrent acheter des objets neufs qui ne portent pas d’énergie résiduelle de leur propriétaire précédent.

29. Ressentent l’énergie de la nourriture. De nombreux empathes répugnent à manger de la viande même s’ils en aiment le goût car ils sentent l’énergie de l’animal surtout s’il a souffert.

30. Sauts d’humeur. Ils peuvent parfois être soudainement déconnectés, réservés, distants, de mauvaise humeur. Le fait d’être si sensibles aux émotions du monde qui les entoure affecte leur humeur qui peut subir des hauts et des bas en fonction de leur environnement. Ceci dit, lorsqu’un empathe est pleinement conscient de sa spécificité, il peut apprendre à prendre soin de lui et à se protéger énergétiquement des énergies « négatives » autour de lui.

 

Vous êtes-vous reconnu dans la majorité de ces caractéristiques ? Si c’est le cas vous êtes très certainement un ou une empathe.

 

Surtout que cela ne vous fasse pas peur ! Vous n’êtes pas seul(e).

 

Vous aurez probablement compris que je fais également partie de cette grande famille et je connais pour l’avoir vécu le cheminement que cela implique.

 

Alors, plus que jamais, je vous incite à laisser vos commentaires sur ce blog. Les empathes ont besoin d’une communauté et j’ai créé ce blog en grande partie pour cela.

J’ai créé un groupe privé Facebook pour vous proposer un lieu d’échange et de partage. Voici le lien pour demander à en faire partie si le coeur vous en dit. 

88 Commentaires

  1. Karine

    Merci pour toutes ses reponses ….cela fait un grand sens et un grand bien. 💜

    Réponse
    • Myriam

      Merci Karine! Je suis très heureuse si cet article a pu vous aider à mieux vous comprendre.

      Réponse
      • Olivier.V

        Bonjour Myriam, bonjour tout le monde !! Merci 🙏 pour cet article passionnant, et au travers duquel je me dis « mais c’est moi ça!!! ». Moi qui pensais être fou.

        Réponse
        • Myriam

          Bonjour Olivier!
          Et non vous n’êtes pas fou!! Bienvenue au club de celles et ceux qui se sont crus pendant un bon moment vraiment bizarres, anormaux etc… Oui, c’est parfois compliqué et cela demande d’apprendre à gérer tous ces ressentis et c’est un cheminement mais nous avons tous une belle contribution à faire au monde!

          Réponse
          • Kelly

            Bonjour à tous

            Comme ça fait du bien de lire cette article et de se dire que je ne suis pas seule !!
            J’ai l impression d être folle

          • Myriam

            Bonsoir Kelly,
            Oh non vous n’êtes pas la seule et être empathe n’est pas une maladie. C’est un don compliqué à gérer car cela demande d’apprendre à bien se connaître, à se protéger quand nécessaire, à développer la capacité de prendre du recul pour faire la différence entre nos émotions et celles des autres et à utiliser nos capacités pour le bien de tous. C’est un cheminement exigeant mais passionnant. Alors courage Kelly!

          • Lambert Annie

            Bonjour je vous remercie infiniment pour votre article j ai enfin mis des mot sur ce que je suis et votre description ma émue au plus haut point en vous lisant mes larmes se sont mis à coulais en abondance cela ma touché en plein Cœur j ai souvent du mal a faire comprendre à mon entourage la façon dont je perçois les choses et c est pas toujours évident d être comprise mille merci

          • Myriam

            Merci beaucoup Annie pour votre message très touchant!

        • Ghis

          Merci 🙏 je me reconnais tellement dans cette explication, j ‘ ai beaucoup souffert de cela jusqu’à ce que je le comprenne, maintenant j.en ai fait une force

          Réponse
      • Heidiy

        Je dois dire que je ne connaissais pas du tout le fait d’être empathe je suis tombée dessus par hasard .. et tout coïncide ! Je me reconnais dans chaque critère évoqué sur votre post ! Un grand merci à vous car je n’en connaissais pas le sens

        Réponse
        • Myriam

          Merci Heidiy pour votre commentaire. Je suis très heureuse que cet article vous ait aidé à mieux vous comprendre.
          Je vous souhaite une très belle année.

          Réponse
      • Alexandra. R

        Bonjour, je m’y reconnais sur plein de choses 😊 je suis une ampathe qui se cherche 🤔 merci à vous pour ces informations.😁

        Réponse
        • Myriam

          Merci Alexandra!

          Réponse
    • Segui

      Je me reconnais tellement. Je commence à me sentir mieux, j’ai appris à accepter toutes ces émotions mais il reste beaucoup à faire 🤗

      Réponse
    • Caroline

      J’ai halluciné en lisant tout ça…. je me sentais perdue… différente mais dans l’impossibilité d’expliquer ces différences…
      C’est difficile d’être empathe…
      Y a t-il des personnes empathes qui aimeraient échanger avec moi ?
      J’aimerai connaître d’autres personnes comme moi…

      Réponse
      • Myriam

        Bonjour Caroline,
        J’avais envisagé de créer une page de groupe privé sur Facebook pour permettre à celles/ceux qui le souhaitent d’échanger et d’y proposer des ressources/astuces etc qui peuvent être utiles mais j’ai très peu de retour donc pour le moment cela reste en suspens. Ceci dit il y a toujours la possibilité de laisser des commentaires sur ce blog et les autres lecteurs peuvent vous répondre.
        D’autres part, je crois qu’il existe déjà sur Facebook des groupes pour les hypersensibles et les empathes, vous pourriez aller voir si ils vous conviennent.
        Bien cordialement,
        Myriam

        Réponse
      • Nilou

        Bonjour Caroline,
        Si vous le souhaitez nous pouvons échanger ensemble, mon fb : Nilou Est

        À bientôt!

        P.S. Article au top, ça fait un moment que j’entreprends des recherches sur l’hypersensibilité et cet article résume parfaitement la majorité des caractéristiques. Merci!

        Réponse
        • Myriam

          Merci Nilou! Et rendez-vous sur la toute nouvelle page de groupe pour les empathes et hypersensibles.
          Bonne journée!
          Myriam

          Réponse
    • Choupi2

      🙏 Je ne me sens plus différente dorenavant

      Réponse
  2. Mathilde

    Bonjour et merci pour ces précisions, ca aide à se sentir moins seul…
    Ce n’est vraiment pas facile d’etre comme cela dans un monde tel que celui ci…
    Je vais prendre le temps de découvrir votre Blog 🙂

    Réponse
    • Myriam

      Merci Mathilde,
      C’est vrai qu’être empathe n’est pas toujours simple à gérer (mais c’est faisable). Je remarque qu’il y a de plus en plus d’empathes et je pense ce nombre augmente de plus en plus et même deviendra “la norme”. Je souhaite de tout coeur que les articles sur mon blog sur les empathes et hypersensibles vont vous donner des pistes pour vivre votre empathie de façon sereine et épanouissante. Courage!

      Réponse
    • Marine

      Je me reconnais totalement dans votre article. Et jusqu’ici je n’arrivais pas à mettre de mots sur ce que je ressentais. J’ai toujours eu peur que l’on me prenne pour une folle et n’en n’ai jamais parlé à personne. J’attire très souvent les gens en difficulté, je me lie d’amitié avec eux puis ils partent ou me laisse tomber petit à petit. J’ai l’impression que je ne partagerai jamais une vrai amitié et souffre terriblement lorsque je perds une de ces personnes. J’espère réussir à faire un travail sur moi-même afin de moins en souffrir à l’avenir. Mais je me sens de plus en plus seule et que cette connection aux autres ne soit pas partagée.Je suis contente d’avoir découvert votre blog.

      Réponse
      • Myriam

        Bonsoir Marine,
        Merci pour votre commentaire. Les relations avec les autres peuvent être compliquées pour les hyper-sensibles et empathes. Souvent il y a ce désir d’aider ceux qui sont en souffrance et on peut alors prendre le rôle du Sauveur, qui n’est pas un lien d’égal à égal et n’aide pas à des relations équilibrées. Si ça vous intéresse rejoignez nous sur le groupe privé Empathes et hypersensibles épanouis où vous pourrez échanger avec d’autres hypersensibles.
        Bonne soirée!
        Myriam

        Réponse
  3. Marine

    Je commence enfin à comprendre qui je suis… Merci pour cet article, je me suis reconnu dans chacune de ces caractéristiques. Cela fait beaucoup de bien de poser des mots sur ses ressentis et de comprendre d’où viennent ces blocages. C’est aussi rassurant de se rendre compte que nous ne sommes pas seul 🙂

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Marine,
      Merci pour votre commentaire. Oui, en effet, c’est important de mettre des mots sur des ressentis qui chez les hypersensibles peuvent être très envahissants. Nous sommes en fait très nombreux et mon sentiment est que nous sommes là pour oeuvrer dans le monde et y apporter notre touche de sensibilité et d’humanité, le tout en restant serein! Vaste programme mais tout à fait possible!

      Réponse
    • Guillaume

      Bonjour et un grand, un immense merci, les caractéristique me colle à la peau. Je vais enfin pouvoir comprendre ma façon de fonctionner et pourquoi de banale situation pour tout a chacun prend une telle importance pour moi.
      J’ai de la lecture et du travail en perspective.
      Encore merci

      Réponse
      • Myriam

        Merci beaucoup Guillaume!
        C’est vrai que c’est très important de mieux comprendre sa façon de fonctionner pour mieux se connaître et s’accepter avec sa spécificité. On peut alors apprendre à bien gérer les difficultés liées à cette spécificité, sans culpabilité et comprendre de mieux en mieux quel est son but, ce qu’on a à apporter au monde. Prenez soin de vous!

        Réponse
  4. Lopez

    Bonsoir, je me suis totalement reconnue dans toutes ces caractéristiques de l’empathe. Cela fait longtemps que je m’interroge sur mon hypersensibilité à ressentir de fortes émotions en présence des autres. Je suis soignante et je ressens beaucoup la douleur des patients mais aussi à travers leur regard etc .. C’est très étrange et je n’arrivais pas à mettre des mots sur tout cela. Je ressens également les énergies négatives des autres , les environnements toxiques.. Merci pour la création de votre blog . C’est très intéressant et cela aide à comprendre.

    Réponse
    • Myriam

      Je suis heureuse que cet article vous ait aidé à comprendre vos ressentis. C’est très important pour un empathe de repérer et faire la différence entre les émotions et ressentis qui lui appartiennent de ceux qui viennent des autres et de l’environnement.

      Réponse
  5. Sophie Fredez-Bataille

    Salut. Merci.
    Je me savais hypersensible mais je découvre que je suis empathe. Je dois présenter mon invention et je suis tellement mal sur les événements. Il.ne reste presque plus rien de moi. Je suis envahit par tellement de données à la fois. Pensées, émotions, douleurs physiques, colères toutes les énergies des autres me traversent. Y a t’il un moyen pour que j’arrive à vivre cela autrement ? Merci de ta réponse. Je suis pour encore 8 jours sur un très gros événement. Merci

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Sophie,
      Il y a une chose qui me paraît importante pour tout le monde actuellement mais encore plus pour les hypersensibles et empathes c’est d’éviter la surchage d’informations diverses et variées de quelque bord que ce soit, que ce soit les informations à la TV ou radio ou les mails et les videos des “lanceurs d’alerte” et autres personnes bien intentionnées mais qui sèment tout autant la peur, la colère et contribuent à générer un sentiment d’impuissance, d’être une victime face aux “méchants”.
      Faire le tri dans tout cela pour ne retenir que ce qui propose des solutions constructives.
      Prendre du recul par rapport à tout ce qui se passe et envisager que derrière tout cela il y a une raison d’être pour l’évolution de l’humanité.
      Méditer ou se relaxer dans la nature pour se recentrer sur la partie sage qui en chacun de nous.
      Repérer ses pensées et quand elles sont non constructives, les mettre de côté et faire l’effort de voir le côté positif de toutes les situations (c’est le plus dur à faire mais c’est vraiment ce qui transforme la vie!)
      Bon courage!

      Réponse
  6. Violaine Berraho

    Bonjour
    Et bien voilà.une de plus.
    Oui oui en lisant votre article plus aucun doute .
    Je m en doutais depuis quelques temps mais je n avais pas creusé le chose
    Je suis dans une période où j ai tellement emmagasiné de choses diverses maladie emploi relation amoureuse ……tous les problèmes de ma famille amis que j en suis a m isoler pour me protéger.A casser des relations trop nocives.et ce,en quelques mois voir quelques semaines.Mais biensur ca me fait ruminer.bon enfin,très heureuse d avoir lu tout ça et je vais creuser encore pour essayer de vivre avec mon empathie sans en devenir malade.merxi beaucoup a vous.vraiment.

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Violaine,
      Merci Violaine! Je suis très heureuse que mon article ait pu éclaircir les choses pour vous. C’est important de reconnaître sa spécificité pour pouvoir faire ce qui est bon pour soi (et ce sera bon pour les autres aussi) et faire la part des choses entre ce qui est de sa responsabilité (gérer ses émotions, son énergie, ses pensées etc) et ce qui appartient à l’autre. La période actuelle est dure pour les empathes mais c’est aussi une opportunité d’évolution (comme pour le reste de l’humanité d’ailleurs). Prenez soin de vous!

      Réponse
    • LE FUSTEC

      Ca doit être génétique. J’ai ça aussi ! et mon frère aussi.
      C’est parfois lourd. La solution est de savoir se mettre en retrait quand la charge émotionnelle devient trop grande et de fuir les gens nocifs, c’est à dire à énergie négative.
      En tant qu’avocat, j’ai appris à canaliser et utiliser cette particularité. Elle parvient encore parfois à me submerger, mais de moins en moins souvent.
      J’ai appris à fuir et ça m’a allégé la vie.
      L’incontournable légèreté de l’Etre ! C’est mon crédo.
      J’ai aussi appris à dire quand les propos ou les comportements me font souffrir ou simplement me mettent mal à l’aise, avec des mots choisis, en baissant le ton de la voix, le plus simplement possible, en ne culpabilisant pas l’interlocuteur et en lui soulignant que j’ai conscience de sur-réagir mais que je ne sais pas faire autrement. Ca déconcerte les gens, mais ça romp les mauvaises ondes et ca évite de m’amener dans des états d’épuisement mental et psychologique.
      Merci de cet article
      Muriel (soeur de Violaine)

      Réponse
      • Myriam

        Merci beaucoup Muriel pour votre commentaire très intéressant!
        Oui, j’ai remarqué que parfois il y a des “lignées” d’empathes/hyper-sensibles! Cela m’arrive assez souvent d’avoir un parent me contacter pour un enfant ou un ado hypersensible et en fait je m’aperçois que le partent l’est tout autant. Parfois c’est le cas unique de la famille et c’est encore plus compliqué à gérer pour la personne.
        En tout cas félicitations d’avoir trouvé une façon très saine de vous protéger et d’exprimer de façon respectueuse pour tous votre ressenti. Bravo!!

        Réponse
  7. Stefan

    Article très intéressant, ma copine m’a parlé pour la 1ere fois de ce terme : “être empathe” en me disant que je devais l’être, par curiosité je suis tombé sur votre site qui établit avec clarté ce que peut ressentir et vivre ce type de personne.

    Je pense que je réunis au minimum 21 points sans soucis sur les 30. Je ne sais pas si je le suis réellement mais il est vrai que j’exprime mes sentiments extrêmement facilement, je m’imprègne facilement des sentiments exhalés dans le milieu dans lequel je me trouve, la tristesse et mélancolie viennent vite, je ne suis plus l’actualité car elle est toujours dans cette position négativo-négative, j’y souhaiterais davantage d’événements positifs même si ce n’est pas “vendeur” pour les médias… Toutes les personnes ayant des soucis me parlent si vite et je les écoute toujours, espérant pouvoir les aider. J’ai un besoin extrême de solitude et je suis un rêveur absolu, j’ai d’immenses difficultés à rester concentrés 2 minutes pour répondre à un texto… Je repère facilement les mensonges, je “sens” l’humeur des autres, etc etc.

    Je vous remercie pour cet article, complet, je continuerais à me protéger, à m’étudier moi-même, ce que je fais depuis de nombreuses années. J’arrive déjà à bien mieux vivre en recherchant ce qui fait mon bonheur, en s’occupant de soi-même !

    Portez-vous bien et prenez soin de vous Myriam, vous êtes une belle personne.

    Réponse
    • Myriam

      Merci beaucoup Stefan pour votre message qui me fait chaud au coeur. A lire vos mots en effet ce côté empathe transparaît. Et c’est très bien! Le monde est un un point de bascule où les empathes ont un rôle important à jouer car le fait d’être “cablé” un peu différemment nous permet d’avoir des perspectives différentes. Si vous êtes à l’aise avec l’anglais, je vous conseille les videos de Prune Harris qui est une experte en médecine énergétique et empathe également. Elle a de très nombreuses vidéos sur sa chaîne YouTube qui permet d’harmoniser nos énergies et notre aura (qui est notre protection par rapport aux énergies déstabilisante des autres). Prenez soin de vous Stefan! Vous êtes en bonne voie!

      Réponse
  8. DAN

    Bonjour
    Je me retrouve complètement dans toutes les caractéristiques ci- dessus , pire encore je pense , il m arrive de sentir les émotions à des centaines de km de chez moi.
    Pour information une fois je suis allez voir une thérapeute par curiosité , au bout de 20 Minutes elle a ouvert les fenêtres , stopée la séance , elle etait bloquée avec une boule dans la gorge;
    J avais pris place dans son personnage , elle ma demandée d arrêter , j ai compris à ce jour qui j était .
    Nous sommes resté vraiment proche , mais les rôles sont inversés .
    Enormement de situations plus cocasse les unes des autres .
    Cela ma beaucoup servi à me protéger ; ,j ai créé plusieurs entreprises sans jamais échouer , j ai écris un livre , ALBERT , c est le prénon de mon père , c est bouleversant et dramatique.
    J aimerai vraiment partager un moment avec vous , j arrive en fin de ma carriere professionelle , ( GALUCEBO ) c est ma marque de vêtements MIF;
    J aimerai finir les années d activités quil me reste en aidant les entreprises ; les particuliers, bénévolement , je pense que la vie , les rencontres ,on fait de moi ce que je suis;
    Bien à vous
    Daniel -Forge

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Daniel,
      Merci pour votre message. Eh oui pour de nombreux hypersensibles et/ou empathes la distance ne joue pas dans le ressenti des émotions des autres. Etant donné qu’une émotion est une énergie et que l’énergie n’est tributaire ni du temps ni de l’espace, somme toute c’est assez logique!
      C’est super si votre expérience avec cette thérapeute vous a permis de comprendre qui vous étiez et que vous ayiez appris comment vous protéger. A mon sens pour que les hypersensibles/empathes puissent oeuvrer dans le monde ils ont besoin de maintenir leur intégrité énergétique pour arriver à faire la part des choses entre leurs propres émotions et celles des autres. Vous avez un beau projet.
      Pour me contacter vous pouvez toujours m’envoyer un message via la fiche contact sur mon site.
      Je vous souhaite une belle réussite dans vos projets présents et futurs.

      Réponse
  9. Palous

    Bonjour,

    Il m’a fallu vivre une expérience troublante, ouvrir un peu plus mon esprit et parler à une amie pour venir sur cette page et tenter de comprendre.

    Quel soulagement de se reconnaître REELLEMENT dans vos phrases et de comprendre mieux qui l’on est.

    Merci beaucoup !

    Réponse
    • Myriam

      Merci beaucoup Elisa.
      Oui on se sent mieux quand on peut mettre des mots sur ses ressentis et qu’on se rend compte qu’on est en fait assez nombreux (et de plus en plus d’ailleurs) à avoir ces caractéristiques.
      Prenez soin de vous!
      Myriam

      Réponse
      • Sandie

        Je commence à presque 40 ans à accepter le fait que je sois emphate.
        J attire les person e qui on besoin et ce confie.
        J ai ce besoin de prendre soins des gens qui sont mal j aime leurs redonner la bonne image de eux je me suis reconnue dans 29 des 30 descriptions.
        C est dur personne me crois tous ce que je recent

        Réponse
        • Myriam

          Merci Sandie pour ton commentaire qui parlera à beaucoup d’empathes!

          Réponse
  10. Glade-Sista

    Bonjour. Merci pour toute ces informations, ou confirmations serait plus adapté. En effet, sur les 30 affirmation, j’en confirme au minimum une 20aine … J’ai toujours été une personne avec un espace vital plus grand que les autres… Les 1 mètre d’écart, ça a tjrs été pour moi, plus proche et sans mon accord, je me sens oppressée et limite envahie… C’est. Et qui m’a mise la puce à l’oreille (+la panique dans la foule, la nervosité qui devient de + en + grande quand je me trouve trop exposée aux émotions. Exemple ; 2 semaines ½ a Paris m’ont rendu extrêmement tendue…) J’ai pris conscience réellement de mon don quand j’ai eu 25 ans, après mon 1er accouchement. De là, j’ai mûri (c’est ce qui m’a appris à canaliser toute ces émotions.) Avec les épreuves, les remises en questions, introspection, et aussi un grand travail sur moi même (autodidacte) j’arrive aujourd’hui (12 ans après … -.-‘) à faire le tri dans mes ressentis, et surtout a gardé le cap sur mon émotions… Sans forcément en refusant les émotions des autres (sauf cas exceptionnel… Là, je m’éloigne gentiment en expliquant que je me sens mal.) Mais en tentant de rependre mes émotions. Ma joie de vivre, ma bonne humeur, pour les autres. Avec le dialogue, l’humour, et un peu de compassion, je peux dire aujourd’hui que je vie mon empathie plus facilement. Je me suis aussi tourner vers la lytotherapie et la divination, et j’en ai tirer d’excellents résultats, tant pour moi que pour les autres. Merci a vous. Je vous suivrai régulièrement, et j’espère pouvoir échanger avec vous sur tout cela. Cordialement. Gwladys ou Glade-Sista pour les intimes. 🤣

    Réponse
    • Myriam

      Bonsoir Glade-Sista!
      Je me permets d’utiliser ce nom même si nous ne sommes pas intimes mais il me plait bien!
      Je suis ravie que cet article ait pu servir de confirmation à ce que vous pressentiez déjà depuis longtemps ! Bravo d’avoir appris à faire le tri entre vos émotions et celles des autres, c’est tellement important!
      Au plaisir d’échanger avec vous.
      Bien cordialement.
      Myriam (ou Mimi pour les intimes mais bon c’est moins classe que Glade-Sista!)

      Réponse
  11. Carl

    Bonjour à tous,,j’ai 47 ans et je viens de découvrir que je suis empathique .tout et Dit vous avez tout dit quel soulagement .Mes sentiments,,les point de vue ,des personnes , mes don. Etc etc Merci beaucoup à tous .
    Amicalement

    Réponse
    • Myriam

      Merci Carl! Oui en effet on est soulagé lorsqu’on découvre qu’on n’est pas “anormal” mais juste qu’on fait partie d’une grande famille un peu spécial.
      Bienvenu dans la famille!

      Réponse
    • Salima

      Sa fais du bien de lire et de comprendre en même temps ce que l’on ressent au quotidien 🌳 merci bcp
      Salima

      Réponse
      • Myriam

        Bonsoir Salima,
        Je suis contente que cela vous aide à mieux vous comprendre.
        Bonne soirée!
        Myriam

        Réponse
  12. Olivier. F

    Une fois l’article lu beaucoup de questions me viennent en tête.
    Des questions qui resteront sans réponse ce qui est peut-être mieux ainsi.

    Réponse
  13. Vannozza

    Bonsoir,
    Merci pour tout ce travail de recherche et de partage. Je me reconnais en beaucoup de points, quelle prise de conscience! Par contre je sens que j’ai besoin d’être accompagnée et comprise, je ne sais pas encore complètement me protéger, ainsi que ma fille qui montre déjà beaucoup de symptômes. Quels livres conseillez-vous?
    Merci beaucoup, Vannozza

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Vannozza,
      Merci pour votre message. Concernant les livres sur les empathes, je n’en connais pas en français. Elaine N. Aron a écrit de nombreux livres sur les hyper-sensibles et je crois que la plupart ont été traduits en français. Par contre, les livres ne peuvent pas remplacer un accompagnement personnalisé. Une chose qui m’a beaucoup aidé est la pratique d’exercices énergétiques qui m’ont permis de renforcer mon aura. Si vous comprenez l’anglais la chaine YouTube de Prune Harris (qui est une de mes enseignantes en énergétique et également empathe) propose de très nombreux exercices.
      Une chose qui est importante également est d’accepter cette particularité (qui est de plus en plus répandue) et de ne pas la considérer comme une faiblesse mais comme une capacité. Le point de vue qu’on choisit change beaucoup les choses. Lorsqu’on s’accepte comme on est, c’est beaucoup plus facile de faire ce qui est bon pour soi.
      En lisant les commentaires à mon article je me suis rendue compte que ce serait probablement utile de proposer une forme d’accompagnement collectif et de créer un groupe d’échange, par exemple une page privée Facebook, qui vous permette d’échanger et de me poser des questions. Est-ce que vous seriez intéressée?

      Réponse
      • Vannozza

        Bonjour, merci pour votre réponse. Je vais aller voir sur YouTube.
        Oui pourquoi pas un groupe Facebook. J’en avais trouvé un sur lequel je me suis inscrite mais je ne suis pas restée longtemps car ça ne répondait pas du tout à ce que je m’imaginais.

        Réponse
        • Myriam

          Bonsoir Vannozza,
          J’ai envoyé hier un mail à toutes les personnes ayant posté des commentaires pour proposer un soutien collectif et d’un groupe privé Facebook. Mon objectif est de créer une sorte de communauté de soutien, respectueuse et bienveillante et de proposer différentes approches pour mieux vivre le fait d’être empathe et prendre conscience que c’est un atout. Je n’ai pas encore de réponses. …. affaire à suivre.
          Bonne soirée

          Réponse
  14. Michael cuvelier

    Bonsoir

    Je retrouve beaucoup de trait pour mon fils de 22ans et il en souffre beaucoup comment puis je l.aider merci

    Réponse
    • Myriam

      Bonsoir Michael,
      Je suis vraiment désolé que votre fils soit en souffrance. Comment pouvez-vous l’aider? Vous pourriez lui montrer l’article et voir avec lui s’il se reconnaît. Cela pourrait être un premier pas pour qu’il s’accepte et prenne conscience qu’il est important qu’il se protège (notamment ne pas écouter les informations et tous les points de vue divers et souvent opposés qui pullulent sur internet et ailleurs). C’est important qu’il sente qu’il puisse vous parler ouvertement. Sinon je pense que le fait d’être en contact avec d’autres hyper-sensibles et empathes peut être également une aide. Je réfléchis de mon côté à ce que je peux mettre en place car l’ambiance actuelle est très lourde et difficile pour tous mais en particulier pour les empathes. Il nous faut cultiver notre jardin intérieur de paix!

      Réponse
  15. Gaveriaux

    J’aime beaucoup votre commentaire et me retrouve énormément par contre j’aimerais savoir si on peut se protéger et comment se construire une bulle

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Isabelle,

      Pour faire une bulle il suffit de l’imaginer. Prenez tout d’abord un moment pour vous mettre au calme, respirez lentement et profondément jusqu’à ce que vous vous sentiez bien détendue. Puis demandez vous de quelle couleur vous auriez besoin actuellement (la couleur peut changer selon les moments). Puis tout en continuant à respirer calmement imaginez que cette couleur remplit cette bulle. Puis imaginez une membrane tout autour de cette bulle. Assurez vous qu’elle soit suffisamment large pour jouer son rôle de protection. Vous pouvez également de la même façon mettre une couleur dans la membrane et imaginer que cette couleur se déverse sur toute la surface de votre bulle un peu comme de la peinture qu’on déverserait sur un oeuf.
      J’espère que je suis claire dans mes explications!
      J’ai tout récemment proposé aux personnes qui ont fait des commentaires sur cet article de mettre en place un petit groupe pour que je vous montre comment rester calme et centré. Dîtes moi si vous êtes intéressée.
      Bonne journée!

      Réponse
  16. Gricourt

    Après avoir lu tout ça je comprend mieux certaines choses me concernant et effectivement maintenant que je comprend je vais pouvoir travailler dessus reste juste à trouver comment

    Merci beaucoup

    Réponse
    • Myriam

      Bonsoir Sébastien,
      Merci pour votre commentaire. Oui, en effet , la première étape est de reconnaître et comprendre ce qui est en jeu et la deuxième de trouver ce qui nous permet de rester serein!
      Dans cette optique, je vais créer d’ici la fin de l’année un groupe privé sur Facebook pour que vous puissiez échanger et me poser vos questions par rapport à des problématiques spécifiques. Est-ce que cela vous intéresserait?
      Bonne soirée
      Myriam

      Réponse
  17. Laura

    Bonjour,

    Wahoo … je me suis reconnue dans presque toutes les caractéristiques. Je reconnais mon (hyper)empathie depuis plusieurs années maintenant, mais là, c’est bluffant toutes ces descriptions. Elles sont très précises et exactes pour ma part ! J’ai beaucoup de mal en revanche à en parler à mon entourage. Il m’arrive fréquemment de me sentir mal en groupe (surtout en famille), je comprends pourquoi mais je n’arrive pas à en parler de peur d’être tournée en ridicule. Avez-vous été confrontée à ce genre de situations ?

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Laura,
      C’est vrai que beaucoup d’empathes se sentent différent du reste de la famille ou dans des groupes s’il n’y a pas d’autres empathes parmi ceux ci et ont du mal à parler de ce qu’ils ressentent et perçoivent.
      Cela a été très longtemps mon cas.
      La 1ère étape pour moi a été d’accepter d’être différente des gens de mon entourage et de me détacher des commentaires “tu es trop sensible, trop émotive, trop timide etc… “. Etre empathe c’est bien plus que cela, ce n’est pas une maladie, ni une faille. Nous ne sommes ni inférieurs, ni supérieurs à la “norme”, juste un plus sensible et apte à capter les “informations” qui circulent autour de nous. Pour tout être humain, empathe ou non, le défi est de vivre pleinement qui nous sommes, sans attendre l’approbation ou la désapprobation des autres, ce n’est pas une tâche facile mais je crois que pour un empathe c’est encore plus essentiel pour être en paix avec soi même et les autres. A ce moment là on peut être à l’aise de parler de nos ressentis à nos proches et quand on est dans cette position de sécurité intérieure cela se passe bien, d’autant plus qu’on sait intuitivement ce qui peut être dit et à qui le dire.

      Réponse
      • Kouamé Houssou Mariane-rosine

        🥺Bonsoir Mme
        Je n’ai pas de mots…
        Je me suis toujours sentie différente, incomprise… mais c’est tout moi que vous avez décrit
        Je suis une empathe et désormais je l’assume.
        Merci pour ce travail de recherche

        Réponse
        • Myriam

          Oui, on se sent souvent différente, incomprise, voire anormale dans qu’on ne sait pas que d’une part on a juste un accès plus facile à un certain nombre d’information, que c’est parfois bien compliqué à gérer mais tout à fait possible de le faire et qu’on est loin d’être seule dans ce cas!
          Très bonne année!

          Réponse
  18. Penela

    Bonjour
    Après avoir lu je suis surprise mais contente de mettre un nom sur ce que je ressens je me sentais différente mais je ne savais pas pourquoi après avoir lu j ai même du mal à y croire je me dis ce n est pas vrai cet article c est même bizarre je ne sais pas si c est vrai franchement mais j ai bien tous les points je vais essayer d y penser 💭
    Merci en tout cas mais j ai toujours un peu de mal quand c est publie sur fb mais c est impressionnant
    Merci

    Réponse
    • Myriam

      Bonjour Penela,
      Cet article est basé sur les travaux de Christel Broederlow, une empathe née en Nouvelle Zélande qui a fait beaucoup de recherche sur le sujet.
      Si vous comprenez l’anglais vous pourrez trouver des informations sur les empathes sur son site https://theuniversalempath101.com/about-christel-broederlow/.
      Bien cordialement
      Myriam

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *